Vers une philosophie du bonheur

Un Abécédaire En Quête De Sens

avec

Philippe Blot Lefèvre : Né à Saint Adresse (76), Philippe Blot-Lefevre est un humaniste qui participe à l’évolution de l’être en harmonie avec la nature. Parallèlement coach de la gouvernance d’entreprises et expert en Géométrie Sacrée, il applique avec talent les découvertes (...) Lire la biographie complète


Réfléchir à une question d’importance ou complexe consiste le plus souvent à s’enquérir de ce que d’autres ont produit sur le sujet, afin de se faire une opinion personnelle.
J’ai consacré vingt années à l’étude de La Tradition que partagent et se transmettent les humains sur tous les continents depuis dix, voir quarante-mille ans.

.Je dis « La Tradition » parce qu’au fond, elles disent toutes la même chose de par le monde, en s’appuyant sur des symboles et différents rites. Cela m’a donné une structure de pensée assimilable au biomimétisme : observer ce que la nature nous propose, y trouver la beauté ou l’harmonie et s’en inspirer pour agir de même. M’appuyant sur la méthode de travail d’André Le Nôtre, jardiniste et mentor du Roi Soleil, Louis XIV, je me suis forgé une idée de ce que pourraient bien être l’esprit, la vie et les choses.
Je n’ai -avec ce livre notamment- pas la prétention de les enseigner mais je me les écris à moi-même pour clarifier ma propre compréhension et me permettre d’évoluer sans cesse. A l’instar de l’empereur Marc-Aurèle avec son ouvrage intitulé « Pensées pour moi-même ».
Notre naissance nous prédestine tous à avoir un avis sur la vie mais tous ne l’expriment pas et rares sont les cherchants de leur propre "raison d’être", autrement dit, du sens de leur vie ; sur la Terre-Mère.
« Nous sous-estimons totalement le potentiel d’émerveillement des masses humaines devant la simple constitution du monde : si seulement le moyen était donné aux individus d’accéder à cette connaissance et aux outils conceptuels permettant de s’y initier... l’enjeu est religieux au sens propre, car il faut tomber en émerveillement devant quelque-chose d’immense pour accepter la présence du sacré dans la vie sociale, celle de tous les jours. Pressentir l’ordre sous-jacent de la nature, à force de l’observer, de s’en étonner et de s’en émerveiller, est profondément apaisant ». observe le chercheur Sébastien Bohler qui ne saurait mieux résumer mon intime conviction.
Je pratique cette quête en permanence depuis 2004 et je livre ici mes synthèses en imaginant qu’elles peuvent être partagées si d’aucuns les désire.
Pour y parvenir, je me suis découvert un don. Et puisque c’est don-né, je m’oblige de bon cœur à l’exercer : faire des liens improbables entre des sujets étrangers et de natures différentes. En y travaillant, j’en suis arrivé à considérer que je réunissais facilement de l’incongru pour produire du congruent. En résultent des idées originales, sujettes à réflexion. J’ai accepté que cela bouleverse mes croyances les plus profondes et après que j’en ai souffert, j’y ai pris goût. Découvrir en effet que nous réfléchissons et décidons sur la base de croyances dont on vient de réaliser qu’elles n’ont de valeur que si elles sont régulièrement confrontées à notre réalité intime, c’est aussi déstabilisant que vexant tandis qu’on était précisément certain d’avoir raison. Et qu’à l’évidence, les choses ont changé !
En résumer, les croyances n’ont pas pour but d’être appliquées stricto sensu mais d’être challengées par nos soins dans la perspective pour nous-mêmes, de rebondir.

Vers une philosophie du bonheur

A consulter aussi

Devenons géniaux, ensemble !

La grande symphonie du vivant

Rahul Bharti, Le chemin de l’âme

La lumière de Nos Cellules

Conscience et Citoyenneté #3 LE REPLAY


QRCode Vers une philosophie du bonheur - l'Agora

Inscrivez-vous à notre Info-Lettre

">
Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.