Imprimer

Partage de printemps #7

Partage de printemps #7

Chères amies, chers amis,

Nous ne savons pas encore quand nous pourrons recommencer nos conférences et dans quelles conditions…
Alors pour ce 1er mai, fixé depuis des siècles 40 jours après l’équinoxe, profitons des énergies que nous donne la terre mère.
L’Agora doit demeurer en ces temps suspendus et transitoires un lieu de réflexion, d’amour infini.
Je garde le cap…
Dans cette nouvelle lettre, je me pose des questions d’actualité. Où mettre les limites des libertés individuelles face à la sécurité collective ? 
Quelques exemples :
Inoculations dans mon corps, champs électromagnétique obligatoire (5 G et bientôt 6G par satellite), traçabilité, (reconnaissance faciale, stop covid, téléphone portable), induction possible avec la monnaie électronique, information dirigée et censure de certaines informations sur la toile, obligations pour les médecins de suivre un protocole prédéfini …., modification et brevet sur les graines…

Où est le transitoire ? Où commence l’intrusion ? Tout en s’intégrant au collectif et en préparant un monde plus conscient, relié à des champs supérieurs.
À la rentrée j’aborderai ces sujets, mais il me semble nécessaire de se poser dès maintenant ces questions. Quelle est l’idée derrière ces technologies ? Quelle société voulons-nous ? Quel est le sens à notre société ? Quelles sont les ouvertures de cœur ?
Barricades, barbelés, surveillance, technologie ou Ouverture de cœur, évolution de Conscience,
Monde de concurrence et d’attaques ou de Solidarité et Coopération ?
À l’entrepôt, après les attentats, je préférais faire ouvrir les cœurs plutôt que les sacs.
Cette loi du cœur et cette loi d’attraction est la réponse à la dualité et aux peurs entretenues, à la participation d’une nouvelle civilisation, "post moderne"
Restons conscient de ces forces terrestres, et que chacun continue sur son chemin d’évolution.
Philippe Brizon


Pour cette lettre de printemps je partage avec vous la pluralité des points de vues sur l’état de notre monde avec :

  • "La guerre des graines" un documentaire réalisé en 2014 par Stenka Quillet et Clément Montfort
  • "Tous surveillés : 7 milliards de suspects" le documentaire de Ludovic Gaillard, Sylvain Louvet 
  • "Voilà les raisons du chaos universel" une vidéo interview de Valérie Bugault, ainsi qu’un de ses entretiens récemment publié "Géopolitique du coronavirus".
    Également je partage avec vous pour nourrir le cœur :
  • "Certes ce monde invisible est là... il existe !" un texte de Monique Schloupt.
    - "Cultur and Spirit : l’amour" un entretien vidéo avec Annick de Souzenelle.
  • "Frère des arbres, l’appel d’un chef papou", le film documentaire de Marc Dozier et Luc Marescot.
  • "Thomas Drimm" un roman de "science Fiction" Didier Van Cau Cauvelaert
    - Un dessin humoristique de Denis Fauvel


    Les liens sont à découvrir dans la suite de cet email.


Pluralité des points de vues

"La guerre des graines" documentaire réalisé en 2014 par Stenka Quillet et Clément Montfort qui met en perspective dans le temps et à travers le monde un problème complexe qui nous concerne tous : les semences, premiers maillons de notre alimentation.
Synopsis : Les graines sont-elles une marchandise ou un bien commun de l’humanité au même titre que l’eau ou l’air ? Dans un avenir très proche, les agriculteurs n’auront peut être plus le droit de replanter leurs propres graines. En Europe, une loi émerge pour contrôler l’utilisation des semences agricoles… Derrière cette confiscation, 5 grands semenciers qui possèdent déjà la moitié du marché des graines et cherchent à étendre leur privatisation. L’histoire que nous révélons dans ce documentaire, c’est celle d’une guerre silencieuse, méconnue et dont l’enjeu est pourtant crucial : notre indépendance alimentaire.
Lien vidéo >>> https://www.dailymotion.com/video/x1y3elt

"Tous surveillés : 7 milliards de suspects" le documentaire de Ludovic Gaillard, Sylvain Louvet récemment diffusé sur Arte montrant comment l’obsession sécuritaire dans certains pays est en train de donner naissance à une nouvelle forme de régime : le totalitarisme numérique.
Synopsis : Sous couvert de lutte contre le terrorisme ou la criminalité, les grandes puissances se sont lancées dans une dangereuse course aux technologies de surveillance. Caméras à reconnaissance faciale, détecteurs à émotions, système de notation des citoyens,drones tueurs autonomes… De la Chine aux États-Unis, d’Israël à la France, l’enquête nous entraine dans les rouages de cette machine de surveillance mondiale et donne la parole aux premières victimes de ce flicage hors norme. Une obsession sécuritaire qui dans certains pays, est en train de donner naissance à une nouvelle forme de régime : le totalitarisme numérique. Le cauchemar d’Orwell.
Lien vidéo >>> https://youtu.be/8wN3emyA-ew

"Voilà les raisons du chaos universel" interview de Valérie Bugault
Lien vidéo >>> https://youtu.be/HKXTbTzzi9M
"Géopolitique du coronavirus" entretien avec Valérie Bugault
Lien vers la page de la publication >>> Strategika
Valérie Bugault est Docteur en droit, ancienne avocate fiscaliste, analyste de géopolitique juridique et économique.

Nourrir le cœur

"Cultur and Spirit : l’amour"
pour puiser dans les racines du ciel, avec l’écrivaine et théologienne Annick de Souzenelle qui nous partage sa manière d’envisager la pandémie de Covid-19. Elle s’exprime sur sa vision de l’évolution de l’être humain et de la religion, présente et à venir. Cet interview a été donné sur la chaine YouTube "Culture and Spirit"
Lien vidéo >>>
https://youtu.be/0W0NvmFBjGY


Texte de Monique Schloupt
"Certes ce monde invisible est là... il existe !"


Bonjour à tous, 

C’est avec un grand plaisir que nous nous retrouvons pour réfléchir ensemble. En ces moments compliqués d’une vie bouleversée par une situation inattendue, il me semble important de préciser que le monde de l’infiniment petit fait partie intégrante de nos vies et reste ici un monde d’une immensité d’êtres qu’il n’est pratiquement pas possible, pour nous, êtres humains, d’imaginer. Nous vivons avec ce monde invisible et nous vivons grâce à lui aussi. Cela veut dire que nous avons cette capacité d’adaptation pour que nous puissions nous côtoyer sans difficultés et que tout le monde puisse évoluer dans son espace. 
Ne sous-estimons pas ce monde simplement parce qu’il ne se voit pas. C’est là la plus grande difficulté actuelle, de pouvoir reconnaître quelque chose qui n’est pas du même ordre de grandeur que nous et qui est invisible à l’œil nu… 
Il serait intéressant de penser que nous ne sommes pas les seuls acteurs sur cette Terre et que le monde dans lequel on vit n’est pas régi que sous nos propres lois et nos simples désirs...
Si sur la Terre, nous oscillons entre l’ombre et la Lumière, il est de plus en plus important de porter notre attention sur ce qui ne se voit pas, quel que soit ce monde invisible qui, lui aussi, s’organise en fonction de tout son potentiel et d’un système d’évolution très bien élaboré. 
 Et si nous partons sur une notion d’équilibre entre ces différents mondes, nous pourrons constater que, quelle que soit l’ombre, en maintenant notre propre conviction personnelle, notre propre foi, sans jamais douter et en étant très attentifs à rester bien alignés, bien centrés, à sa place comme je l’expliquais dans les autres messages, notre force intérieure sera alors suffisamment présente pour qu’aucun intrus ne vienne rentrer dans notre propre maison, c’est-à-dire dans notre corps physique.
Certes, ce monde invisible est là ...il existe ! 
Mais nous avons aussi notre part de travail à faire pour que tout se place en harmonie comme nous avons toujours su le faire depuis la nuit des temps. Sachons aussi comprendre que dans ce monde qui ne se voit pas, la Lumière, elle aussi, existe puisqu’elle est partout et inonde le monde de l’infiniment petit à l’infiniment grand. Moins vous donnerez d’importance à l’ombre et plus vous offrirez à la Lumière le moyen de rayonner en vous et à l’extérieur de vous. Plus vous ouvrirez ces espaces à l’intérieur de vous vous reliant à cette lumière, plus vous agirez sur la grandeur et la beauté du monde et plus vous redonnerez la puissance à votre existence et à l’existence de tous les êtres.
Ainsi, les intrus ne se présenteront plus à votre porte tout simplement parce que ce ne sera plus leur champ d’action. Cela ne veut pas dire qu’il faille négliger les obligations actuelles et les gestes indispensables à la protection de chacun dans ce moment présent. La prudence reste de mise. Cependant, le temps fait bien les choses… Retrouvons le chemin, tranquillement !
Soyons nous-même porteurs de Lumière et apportons notre aide à ceux qui en ont besoin par la pensée et par l’action, merci.
Que les consciences s’ouvrent sur ces espaces beaucoup plus grands afin de redonner l’énergie nécessaire au monde pour émerger à nouveau. Ici, sans se retourner, remplis d’espérance, nous avançons dans la compréhension que c’est la profondeur de l’Amour qui devient guérison.
Avec toute mon affection
Monique Schloupt
Partenariat et suggestions

"Frère des arbres, l’appel d’un chef papou" documentaire de Marc Dozier et Luc Marescot
Le chef Mundiya Kepanga figure parmi les parrains de la revue Natives, des peuples des racines. Vous pourrez découvrir son magnifique message. Actuellement une campagne de crowfunding pour le lancement de la revue Natives est réalisé.
Synopsis : Chef papou originaire de la tribu des Hulis en Papouasie-Nouvelle-Guinée, Mundiya Kepanga est une voix de la forêt qui pose un regard plein de poésie, d’humour et de philosophie sur la nature et les arbres. En partageant avec nous la prophétie de ses ancêtres, il nous alerte sur la situation de sa forêt primaire et le drame de la déforestation. Un message qui nous interroge sur l’avenir de l’Humanité, en nous rappelant que nous sommes, tous, les frères des arbres.
Lien vidéo >>> https://vimeo.com/207117040
Mundiya Kepanga est parrain de la Revue Natives

"Thomas Drimm" pour un temps de lecture, je vous suggère une série de roman de "science fiction" écrit par Didier Van Cauwelaert.
Résumé du livre
Thomas Drimm vit aux États-Uniques, une société « idéale » gouvernée par le diététiquement correct, le bonheur obligatoire et la religion du jeu. Ado malchanceux promis à un avenir nul, son destin bascule le jour où il tue accidentellement, d’un coup de cerf-volant, le professeur Pictone. Ce vieux scientifique rebelle, caractériel et parano, se réincarne alors dans un ours en peluche, pour obliger Thomas à poursuivre son action : renverser la dictature et libérer les humains de la puce cérébrale qui contrôle leurs pensées.
Tour à tour super-héros clandestin, ennemi public numéro 1, amoureux malgré lui de filles impossibles, explorateur des univers parallèles et leader de la Révolution des jeunes, Thomas finira par découvrir sa véritable identité et triompher des forces diaboliques qui le manipulent. Mais à quel prix ?

Dessin de Denis Fauvel

Denis Fauvel a récemment publié récemment "Bouddha" aux éditions Aluna.

Inscrivez-vous à notre Info-Lettre