Imprimer

Contrôle social, partage d’hiver #21

Contrôle social, partage d’hiver #21

Chères amies, chers amis,

L’Agora reste fermée pour nos conférences, débats, lectures poétiques et musicales. Mais vous pouvez passer quand vous le voulez.

Après "la guerre" et les injonctions contradictoires, après le confinement et ses promesses d’amende pour réussir un enfermement, après le couvre feu, après les masques et les masques pour des enfants, les masques génèrent l’anonymat et la baisse du terrain immunitaire.

Aujourd’hui la création du nouveau champ morphogénétique est le vaccin. Pas possible d’échapper à son évocation, pas de place pour la discussion.

Les cinémas, théâtres, musées et autres lieux de conférences sont fermés, les salles de sport sont closes, trop dangereux d’avoir des esprits sains dans un corps sain.
Les universités, les entreprises sont en « distanciel », le réveillon est en distanciel, les bars restaurants et autres lieux de rencontre sont fermés ou en « click & collect », trop dangereux que des citoyens se rencontrent, discutent, et s’ouvrent à des points de vue différents.

Il est temps de revenir à des débats scientifiques en écoutant des points de vue opposés.
Il est temps de résister à la tyrannie sanitaire quand 99,965% de la population ne meurent pas du Covid
Il est temps de stopper les manipulations et de revenir au vivant et à l’éthique et de rétablir les contre-pouvoirs dissous en raison de cette société transhumaniste et financière.

Je vous conseille d’écouter Christian Velot sur les vaccins ARN et ADN. Son topo explique bien la situation pour des non scientifiques. Je joins en annexe quelques chiffres officiels sur la situation sanitaire.
Je suis effaré que tous ces scientifiques, médecins, artistes ou même politiques n’osent plus s’exprimer par peur des représailles. Ils sont tétanisés par la peur de perdre un budget, d’être exclus de l’ordre des médecins…
Je ne rentre pas dans la dialectique : Vaccin contre liberté, d’autant que Mr Veran et l’OMS nous disent aujourd’hui que ce vaccin (indépendamment des effets secondaires) n’empêchera pas la transmission, ne résistera pas dans le temps, et donc qu’il faudra maintenir le contrôle social : masques, barrières sociales, passeports « de santé ».
Nous sommes faits de cellules, bactéries, virus. Apprenons à vivre ensemble et en paix, apprenons à créer cette relation entre tous ces êtres vivants, et analogiquement pour notre corps social (société, entreprise…).
Nous devons ainsi sortir de la dualité liberté contre vaccin.

Nous sommes de passage sur cette terre, au cœur de l’univers, a-t-on le droit de risquer le futur des générations futures en jouant aux apprentis sorciers avec des virus ?

J’ai 71 ans et aucune peur pour moi. Je suis seulement inquiet pour nos jeunes même si j’ai une confiance totale dans le fait qu’ils doivent vivre ce qu’ils ont à vivre pour construire ce monde dans lequel ils seront les nouveaux actifs.
J’ai confiance en l’amour inconditionnel et la lumière, même si je la perds de temps en temps.
J’ai confiance dans le fait que nous devons rester reliés à la terre mère et à l’univers. Nous sommes des êtres verticaux et unis entre ciel et terre, reliés en conscience les uns avec les autres.

En ce début d’année, et après mes vœux et ceux de nos responsables avec toutes leurs ver-annerie,
Je souhaite gros cœur à chacun et espère vous revoir très bientôt.

C’est à nous de construire et induire le monde sans peur.

Philippe

COVID-19 Point épidémiologique hebdomadaire du 31 décembre 2020
Synthèse de chiffres Covid 19

Inscrivez-vous à notre Info-Lettre