Imprimer

Se réunifier au vivant immémorial de la terre

Se réunifier au vivant immémorial de la terre

La forêt sans l’homme réveille l’humain intérieur

avec

Bernard Boisson : Artiste-photographe de nature à la base, Bernard Boisson n’en est pas moins devenu écrivain, conférencier, réalisateur audiovisuel, journaliste, généralement plus présent dans les médias libres que dans les autres. Dans son parcours, il s’est (...) Lire la biographie complète


La conférence se déroulera dans la salle de cinéma de l’entrepôt (projections d’images)

Quoi de mieux que l’immersion dans une forêt sauvage rendue à l’oubli immémorial pour nous dépayser en profondeur ?

C’est ce que peuvent nous promettre à terme, avec un certain stade d’ancienneté, quelques reliques de forêts que nous classons en réserves naturelles intégrales. Peu à peu, celles-ci retrouveront un faciès semblable aux forêts primitives, même s’il n’y a plus à compter sur la complétude des écosystèmes d’antan, ni sur la similitude faunistique et floristique. Elles nous permettront peut-être avec le temps, de retrouver "âmes qui vivent" et de renouer avec le caractère sacré de la nature.

Retrouver nos racines au-delà des siècles

Si c’est là "une nature sans l’homme", ce n’est point une "nature contre l’homme", d’autant que ces lieux nous éveillent à un puissant paradoxe : la forêt sans l’homme réveille l’humain intérieur. Ces forêts intactes constituent des pôles de référence majeurs pour l’éveil sensible, pour nous libérer des conditionnements psychologiques de l’homme par l’homme, via les paysages de production intensive, ainsi que pour restaurer nos santés physique et mentale.

Se réunifier au vivant immémorial de la terre

A consulter aussi

La Françafrique de l’eau

Les Tourbillons de l’Eau

Si nous avions tous rendez-vous avec notre destin ? ...

Orbs Spécial Eau

L’homme quantique


QRCode Se réunifier au vivant immémorial de la terre - l'Agora

Inscrivez-vous à notre Info-Lettre