Imprimer

Partage de printemps #8

Partage de printemps #8

Chères amies, chers amis,

Et si le vrai Vaccin c’était la vie ?
Sa recherche n’est pas dans des labos ou par des scientifiques.
Nos échéances ne sont pas dans 21 mois elles sont déjà là aujourd’hui, en toute saison, partout dans le monde.
Nous pouvons ensemble créer un champ morphique (voir Rupert Sheldrake) , Co-créer un égrégore de vie, de bonheur, de joie, de lumière.
Nous pouvons être autre chose que des numéros, des chiffres, des moutons manipulés par la peur.
Nous pouvons respecter tous les règnes du minéral à l’humain et des mondes du microscopique au macroscopique.
Je partage avec vous les photos d’un printemps que beaucoup d’entre vous n’ont pas pu vivre. (À découvrir sur le site de l’Agora - événement, exposition)

Le monde n’est pas que scientifique, n’est pas que chiffres sans signification car non mis en perspective. Le monde est aussi subjectif, rêve, art... et voici quelques pistes pour réfléchir :

  • Et si on appliquait cette belle devise : Liberté, égalité, fraternité. Réfléchissons sur les manques et les risques.
  • Et si comme disait Luc Bigé, la pensée n’était pas seulement scientifique mais aussi Systémique, Symbolique et Initiatique. Seul l’ensemble des 4 points de vue permettent d’appréhender une réalité.
  • Et si on avait une oreille attentive aux 9 muses de l’antiquité, plutôt très muse-lées en ce moment ;
    Clio (la muse de l’histoire) ; Euterpe (la muse de la musique, joueuse de flûte) ; Thalia (la comédie) ; Melpomène (la tragédie) ; Terpsichore (la poésie lyrique et la danse) ; Erato (le chant nuptial) ; Polymnie (la pantomime et la rhétorique) ; Uranie (l’astronomie et l’astrologie) ; Calliope (la poésie épique).
  • Et si on relisait les grands mythes grecs, pour apprendre et en tirer des enseignements symboliques.
  • Et si on retrouvait nos humanités du moyen âge avec les 7 arts libéraux. Les arts libéraux se divisent en deux degrés : le trivium et quadrivium.
    Le trivium mot qui signifie en latin les trois chemins ou « les trois voies ou matières d’études », concerne le « pouvoir de la langue » (expression, raisonnement, persuasion et séduction) et une première maîtrise des lettres. Il se divise en grammaire, dialectique et rhétorique.
    Le quadrivium, soit les quatre chemins ou quatre voies au-delà du trivium, se rapporte au « pouvoir des nombres » et à une première maîtrise des sciences ou disciplines mathématisables. Il se compose de l’arithmétique, la musique, la géométrie et l’astronomie.

TROUVONS NOS CHEMINS DE VIE, ayons confiance, construisons une société fondée sur l’amour, la lumière et le bon sens. Créons le champ morphique de la société souhaitée.

Philippe Brizon


Pour cette lettre de printemps je partage avec vous :
Le dernier texte de Monique Schloupt : "Gardons le cap !"
L’exposition de photographie "Printemps 2020" mise en ligne sur le site de l’Agora (onglet exposition)

Texte de Monique Schloupt
"Gardons le cap !"

 
Bonjour à tous, 

Nous voici à nouveau ensemble pour une nouvelle réflexion ! Je vous espère tous en bonne forme et dans une énergie montante pour aborder les prochains temps en pleine conscience afin d’avoir le juste regard sur ce que vous vivez. Finalement, faire le point sur ce qui a été vécu et ce que nous vivons actuellement mérite de s’y appesantir. De toutes ces encres qui ont coulé, de tout ce que chacun a souhaité donner ou offrir, aux réflexions profondes sur notre vie, notre relation avec la terre, les conditions de vie et l’Univers dans son entier, quelles sont les conclusions que nous allons pouvoir tirer de ce que nous avons expérimenté ? Certains auront resserré les liens familiaux, d’autres s’en seront écartés, certains auront perdu des êtres chers, d’autres se seront soudés à travers la maladie, certains auront changé leur vision du monde, d’autres auront souffert de solitude... Quel était donc ce message finalement universel pour que les hommes soient touchés ainsi sur pratiquement tous les plans ?
Ce que nous sommes amenés à constater, c’est cette prise de conscience fondamentale qu’il était important de changer quelque chose. Les épidémies ont existé en tous temps dans le monde et les confinements ne datent pas d’aujourd’hui. Mais cependant, force est de constater qu’il y a toujours eu " un avant" et " un après". Tout le monde est touché au plus profond de lui, tout le monde est concerné, tout le monde apprend à partir d’une même expérience. Chacun apprend à se connaître, se reconnaître, à réfléchir et à accepter quelque que soit le changement qui s’opère. Finalement, une expérience qui nous encourage, à travers une expérience commune, à revenir à un l’équilibre.


Gardons le cap...  Oui ! gardons le cap ...parce que finalement, cet équilibre dont je vous parle est celui qui s’opère entre votre vision intérieure et votre vision extérieure. Si vous vous appuyez continuellement sur ce que se vit à l’extérieur de vous en oubliant qui vous êtes et ce que vous avez comme mission de vie, le jour où cet élément extérieur s’effrite, s’affaisse, devient malade, vous tombez avec lui et vous devenez à votre tour fragilisé. Par contre, si vous avez une compréhension intérieure solide, une attention particulière sur qui vous êtes, que vos convictions profondes sont parfaitement ancrées en vous, même si le monde autour de vous s’écroule, vous resterez en votre centre et vous pourrez gérer le moment de crise ou de détresse extérieure avec plus de contrôle, de discernement et de bienveillance.

C’est pourquoi, depuis le début de nos rencontres, notre travail a été de regarder l’ombre avec un regard extérieur tout en essayant, à travers diverses techniques, de permettre à cette ombre de devenir Lumière. Il n’est pas question d’anéantir cette ombre, de la détruire, de rentrer en opposition, de faire de la résistance mais tout simplement, avec la Lumière, de transmuter cette ombre pour revenir à notre propre équilibre et par là même, ramener un équilibre sur le monde. Ce sont donc, non pas des actes d’opposition mais des actes posés en conscience dans une même direction, tout en douceur et dans l’ouverture. C’est là toute la différence.
Ainsi, vous l’aurez bien compris, à partir de tout ce qui a été évoqué, chacun peut construire son propre chemin, droit devant lui, en conscience, sans se retourner, pour faire évoluer ce que l’on nomme la conscience universelle.
J’ai eu beaucoup de plaisir à partager ces moments d’enseignements avec vous tous tout au long de ce confinement. Que ceux-ci vous confortent dans vos choix de vie, vous reconnectent avec votre partie sacrée et vous permettent d’aborder les prochains jours et les prochains mois avec beaucoup d’ Amour, de compassion, de bienveillance, le tout accompagné de très belles résolutions !
Nos belles pensées et nos actions sont toujours les bienvenues pour aider toutes ces personnes ayant besoin de soutien dans le monde quelles que soient leurs difficultés et leurs maladies.
Que le chemin s’éclaire en chacun de vous et vous permette de vivre chaque jour comme un jour nouveau, dans cette notion d’équilibre indispensable à la vie.

Merci à tous et avec toute mon affection
Monique Schloupt


Photographies de Philippe Brizon
"Printemps 2020"

Pour voir l’ensemble des photos >>> https://www.agora.paris/-ExpositionsAgora-.html

Inscrivez-vous à notre Info-Lettre