Imprimer

Écouter et reconnaître subtilement un lieu

Écouter et reconnaître subtilement un lieu

Écouter et reconnaître subtilement un lieu

Jeudi 15 novembre 19:30-21:30
avec

Didier Hilar : QUELQUES FORMATIONS ACQUISES 2012 - 2013 Formateur de formateur aux techniques de construction paille Formation Pro-Paille : Construction en bottes de paille dans le cadre des règles professionnelles (RFCP) 2008 - 2009 Formation : TFH et (...) Lire la biographie complète


La pratique de l’étude des convenances.
Marcher le lieu, écouter, … pour mieux le re-connaître, le comprendre.

Merci de vérifier sur notre site la confirmation de l’événement en raison des aléas dus aux travaux en cours de réalisation

Chaque jour, nous pratiquons des espaces, le plus souvent par habitude, qui conditionnent notre bien être.

Nos lieux de travail, nos lieux de repos, nos lieux de ressources, nos lieux de résidences, nos lieux de connaissance, tous, nous livrent bon nombre d’informations. Notre corps est en constante réception d’informations de tous ordres et nous avons cette capacité à être conscient de notre environnement et d’être en harmonie avec lui. La vie des formes, leur « influence » sur notre environnement sont d’ordre biologique. De l’architecture au dessin de lettre, de la fabrication d’un artefact à l’écriture d’un signe, de l’aménagement d’un espace à l’ergonomie d’un poste de travail, de la recherche de couleur à la qualité des matières pressenties, la démarche d’écoute et l’étude des convenances permettent d’ouvrir notre créativité à une cohérence d’échanges avec notre environnement global, un bien être, présent à soi.

La pratique de la présence au lieu éveille tous nos sens et, le travail de qualification de l’écoute, qu’elle soit « intérieure » comme « extérieure, ce ressenti nous permet d’accéder à l‘information de ce qui est et , ainsi, de mettre en œuvre une réelle harmonie de l’échange entre le lieu qui accueille (que ce soit un terrain ou une feuille de papier) et notre intention d’y intervenir (architecture, dessin, mise en couleur, forme créée, graphe inscrit, décoration, géométrie des installations, …)

Les Indiens Kagabas (Kogis), Grands frères gardiens de l’équilibre du monde*, marchent « le lieu » avant d’installer la nuhé, lieu de réunion de la communauté, ils écoutent le lieu, ils l’entendent pour implanter les fondations de leur résidence.
Par cette démarche, ils apprécient la qualité, l’identité de leur environnement et établissent l’entente, le dialogue avec leur environnement, une harmonie avec la Nature.
Chacun des objets qu’ils fabriquent, chacun des symboles qu’ils tracent, chaque création est réalisée en conscience de l’opérativité des formes et de leur harmonie avec la Mère Nature.
Chacune de nos créations, chacune de nos pensées créatrices « émet » une information, « une onde » qui modifie la « forme » de l’Univers, dans l’instant. Il est important, par là même, pour notre bien-être, d’œuvrer pour que toute création respecte l‘équilibre tant intérieur, qu’extérieur de notre environnement.

(*) C’est ainsi que ce peuple de la Sierra Santa Martha en Colombie définissent leur présence au Monde

Cette conférence sera suivi par un atelier qui se déroulera samedi 17 novembre, en parti à l’Agora et en parti à l’extérieur (suivant le temps). Les places sont limitées à 12 personnes
Pour vous inscrire pour cet atelier, merci d’adresser votre demande sur le mail : philippe@agora.paris (Tarif 80€)

Écouter et reconnaître subtilement un lieu
  • Plein Tarif : 20 €
  • Tarif Réduit : 15 €
  • Plein Tarif Abonné : 10 €
  • Tarif Réduit Abonné : 7 €

A consulter aussi

La voix de la Beauté

Qu’est-ce que l’amour ?

Test

Le rôle spirituel de la France dans l’histoire et de nos jours

Au-delà de nos rêves les plus fous...


QRCode Écouter et reconnaître subtilement un lieu - l'Agora

Inscrivez-vous à notre Info-Lettre