Imprimer

Armistice, partage d’automne #15

Armistice, partage d’automne #15

Chères amies, chers amis,

11 novembre, 50 jours avant la fin de l’année, comment ne pas parler de l’Armistice après avoir parlé de la guerre et du cesser le feu ?
Nous vivons confinés, plus ou moins. Nous vivons sous le régime de lois d’urgence sanitaire ou terroriste pour encore un certain temps.
Avec le virus que vous savez, il y a celui plus pernicieux de la peur et du mensonge.

Le Parlement vote en toute discrétion des lois qui limitent les libertés.
Les enfants sont masqués au détriment de leur développement.
Alors au cœur de cette confusion, il me semble urgent de développer chacun notre libre arbitre. Il est urgent de pouvoir développer son point de vue personnel.

Vous avez les informations officielles mais il est possible pour chacun d’aller regarder les chiffres que l’on vous assène sur les sites officiels et faire sa propre analyse. Il est possible de regarder des sites de lanceur d’alerte, de regarder Hold-up, nouveau documentaire, qui donne la parole à des spécialistes aussi reconnus que ceux que vous entendez dans les médias.
Faites vous votre propre opinion. Ensuite vous pourrez agir au mieux selon vos convictions.

Le monde étant complexe, il faut réapprendre à vivre dans l’incertitude. L’incertitude c’est la vie même. Ne déléguons pas à ceux qui ne savent pas plus, pour nous rassurer, d’autant que le futur sera celui que l’on fera.
Hors confusion et avec incertitude, nous avons des points d’accroche :
Une attitude respectueuse, calme, joyeuse et sereine.
Un besoin de redévelopper le bons sens, le contact avec le vivant. C’est plus simple que ce que l’on croit.
Un développement de notre conscience de soi, du monde et un rattachement à la conscience universelle.
Une intégration permanente de la lumière et de l’amour.

Nous avons développé tous ces thèmes lors de nos conférences à l’Agora. Aujourd’hui, l’Agora reste fermée (et sans doute encore un certain temps). Je ne développerai ni Click and Collect, ni conférence par ZOOM. La vie nécessite des contacts directs, des rencontres en chair et en os, des rencontres subtiles entre participants dans le même lieu et entre participants et intervenants. Nous avons besoin de nous saluer, nous embrasser, nous voir.

Alors attendons et je vous tiens au courant.

Profitez de ces instants pour souder vos familles, pour méditer et penser à ce monde futur.

Je vous prends dans mes bras
Philippe

Inscrivez-vous à notre Info-Lettre