Imprimer

Moïse-Akhenaton

Moïse-Akhenaton

Moïse-Akhenaton sans doute le même personnage

avec

Patrice Hernu : Docteur en mathématiques et en Economie appliquée, administrateur de l’INSEE et conseiller INHESJ (Institut National des Hautes Etudes de la Sécurité et de la Justice) sous l’autorité du 1er ministre pour les risques environnementaux. Il a été (...) Lire la biographie complète


Grace aux progrès de la génétique, on dispose désormais de l’ADN de toute la 18ème dynastie égyptienne, sauf ceux d’Akhenaton et de Néfertiti son épouse. Ces derniers ont cependant été reconstitués par les généticiens.

Muni de cette clef, la comparaison minutieuse, du récit biblique de la geste du patriarche Joseph d’une part, et de l’Exode de Moïse d’autre part, avec les éléments historiques avérés ou conjecturés de l’Egypte antique, permet de reconstituer le scénario le plus extraordinaire de l’histoire. Il est le témoignage historique mais aussi allégorique du passage du matriarcat au patriarcat, et ceci paradoxalement pour l’amour d’une femme extraordinaire, Tiyi, la mère de Moïse. Sophocle l’a lui-même bien compris en transposant le récit dans le personnage d’Œdipe, fondateur d’un des archétypes les plus puissants de la culture occidentale.

Oui Akhenaton est bien le personnage qui fonde Moïse. Preuves et conjectures vraisemblables forment un nouveau récit à peu près complet. Sa mère le rebaptisa Mossa à la mort de son demi-frère pour faciliter son accession au trône. Ce dernier ne pouvait lui revenir car il n’était pas le fils de la femme légitime, Sitamun, du pharaon, Amenophis III, son père. Or Mossa, signifie simplement "héritier légitime". Il était en fait accolé à la titulature de toute la dynastie, comme dans Thoutmosis. Nous les appelons Thoutmossides, les héritiers légitimes de Thout, à la fois le mal et la connaissance, ainsi aux origines du mythe devenu chrétien. Du patriarche à Ramsès, l’héritier de la lumière, Ra-mossa, fondateur de la 19ème dynastie, un récit cohérent se forme. Un récit à couper le souffle. Un récit que Manéthon, bien plus tard à la demande des Lagides grecs, transposa dans la targum perdue, devenue thora ou ancien testament pour en faire la référence ultime des cultures du Livre.

Moïse-Akhenaton

A consulter aussi

La Françafrique de l’eau

Les Tourbillons de l’Eau

Si nous avions tous rendez-vous avec notre destin ? ...

Orbs Spécial Eau

L’homme quantique


QRCode Moïse-Akhenaton - l'Agora

Inscrivez-vous à notre Info-Lettre