Imprimer

IL VA Y AVOIR DU SPORT

IL VA Y AVOIR DU SPORT

Quand la littérature épouse le sport

avec

Simone Hérault : Voix de la SNCF depuis 1981, elle est entendue dans près de 3000 gares en France. Aujourd’hui, elle consacre une partie de ses activités à la lecture publique. En 2001, elle a créé sa Compagnie professionnelle Lire Autrement qu’elle anime à travers (...) Lire la biographie complète
Alexandre Lachaux : Formé au Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique. Il a été mis en scène par Hédi Tillette de Clermont-Tonnerre (Iakov, Homme de peine, Marcel B. et Le Roland). Au théâtre il a également travaillé avec Vincent Debost (Naïves hirondelles de (...) Lire la biographie complète
La Compagnie Lire Autrement : La Compagnie Lire Autrement a fait de la lecture un spectacle vivant. LIRE AUTREMENT est une association Loi de 1901 à but non lucratif Fondée en 2001 par la comédienne Simone Hérault, la Compagnie de lecture publique LIRE AUTREMENT est animée (...) Lire la biographie complète


IL VA Y AVOIR DU SPORT
Quand la littérature épouse le sport

De l’histoire édifiante, déroutante, émouvante d’Emile Zatopek aux balbutiements du cyclisme en passant par « des voluptés sportives », « des athlètes dans leur tête » et des « Olympiques », cette lecture propose des portraits cinglants ou tendres et des images d’efforts magnifiques.
Quand la littérature épouse le sport, les témoins s’appellent Henri de Montherlant, Philippe Delerm, Paul Fournel, Jean Echenoz…

JEUX OLYMPIQUES JO PARIS 2024
Les Arts et les lettres au cœur de la compétition

En 1924, Coubertin est heureux parce que l’art est au cœur de cette olympiade. Les épreuves artistiques ont été introduites et des concours d’art se tiennent quelques semaines avant les épreuves sportives. La sculpture, l’architecture, la littérature, la peinture et la musique se voient décerné des prix (vermeil, argent et bronze). Les jurys sont très prestigieux. En littérature, Rudyard Kipling ou Gabriele d’Annunzio ; en architecture, Frantz Jourdain, Auguste Perret ou Tony Garnier ; en sculpture, Aristide Maillol ; en peinture, Maurice Denis ou Edouard Vuillard (deux Nabis) ; en musique, Bela Bartok, Arthur Honegger, Manuel de Falla, Maurice Ravel, Igor Stravinsky. Les peintres Rousseau, Monet, Picasso, Géricault, Dufy, Matisse, Denis ont été inspirés par le sport et les Jeux Olympiques antiques et modernes comme l’avaient été à partir de 1924 les écrivains Obey, Genevoix, Valéry, Borset, Cazenave.

LIRE AUTREMENT a donc décidé, à travers plusieurs rencontres littéraireS de perpétuer cette approche du sport par les écrivains d’aujourd’hui et d’hier dans le cadre des JO PARIS 2024. Les pratiques sportives et culturelles seront ainsi décloisonnées après s’être ignorées car elles portent des valeurs communes d’émancipation, de développement de soi, de partage et de bien-être . Le sport est un formidable levier pour amener toutes les classes sociales et toutes les générations à lire et à accéder à la culture.

Animation Simone HERAULT et Alexandre LACHAUX

Libre participation

 IL VA Y AVOIR DU SPORT

A consulter aussi

L’amour n’y a qu’ça d’vrai

Claude Debussy / Les nocturnes

Monsieur X - hommage à Max Jacob

Eric Dubois & Miguel Coelho

Chants d’exil d’hier et d’aujourd’hui


QRCode  IL VA Y AVOIR DU SPORT - l'Agora

Inscrivez-vous à notre Info-Lettre