Imprimer

Communication animale et télépathie

Communication animale et télépathie

Communication animale et télépathie

Jeudi 8 juin à 19h30
avec

Laila Del Monte : Laila Del Monte, américaine, spécialiste et professionnelle en communication animale aux États Unis, est l’une des pionnières en Europe. Elle a passé son enfance sur l’île de Formentera en Espagne. Elle a suivi ses études secondaires et universitaires (...) Lire la biographie complète


Lors de cette conférence, Laila Del Monte nous propose une brève introduction sur la communication animale qui sera suivie d’exercices d’initiation à la télépathie avec l’appui des oracles des animaux.
La soirée se terminera par une méditation pour les animaux de la planète

L’animal ressent physiquement et émotionnellement, comme nous les humains. La communication permet de recevoir et de transmettre des messages. Elle permet de ressentir les émotions et les pensées de l’animal, de déceler les causes profondes d’un comportement, de ses relations avec les autres animaux ou avec les humains.
L’animal, donc, ressent comme nous toutes sortes de sentiments très variés comme l’amour, l’amitié, la joie, la tristesse, le chagrin, la jalousie, la colère, la frustration. Il peut faire preuve de dévouement, de loyauté, de patience, de compassion. Il nous aide nous accompagne.
Grâce à la communication animale, nous pouvons comprendre et aider des soi-disant problèmes de comportement -chez l’animal de compagnie. La communication animale permet aussi de déceler les douleurs physiques chez un animal permettant ainsi d’aider le vétérinaire dans ses diagnostics.
C’est un langage sans paroles qui se fait d’esprit à esprit. Ce dialogue se transmet sous forme d’émotions, d’images, de sensations physiques par le biais des cinq sens.
Pour Laila Del Monte cet apprentissage devrait faire partie de l’éducation : « Je pense qu’il est essentiel d’apprendre leurs langages et de comprendre leur conscience pour diminuer la mésentente qui peu exister entre l’animal et l’humain. Cela nous permettra de nous diriger vers une collaboration harmonieuse, nécessaire avec tous les professionnels (vétérinaires, cavaliers-entraîneurs, comportementalistes, etc…) ou tout simplement avec les gardiens.
Cette rencontre avec la conscience de l’animal permettra aussi d’améliorer les conditions de vie des animaux sur notre planète. »

Inscrivez-vous à notre Info-Lettre